Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Lucky Luke d'après Morris T5: Cavalier Seul

Lucky Luke


Titre: Cavalier Seul
Edition: Lucky Comics 
Auteurs: Pennac, Benacquista, Achdé
Année: 2012

Rien que de savoir Pennac au scénario j'étais très attiré. Il est vrai que Daniel Pennac est un monument de la littérature française avec Au bonheur des Ogres pour n'en citer qu'un. Mais Pennac au scénario de Lucky Luke, c'est plutôt curieux au départ. Pour commencer, il fait une brève introduction sur les Daltons avant d'entrer assez vite dans le vif de l'action. Lucky Luke n'arrive pas immédiatement dans l'histoire préférant laisser les Daltons plus sur le devant de la scène avant de faire une entrée triomphale au moment de la capture des 4 frères. Mais ceux-ci s'évadent rapidement de la prison donnant une suite plutôt judicieuse. En effet, le lecteur doit jongler entre les 4 bandits les voyant mener une vie différente chacun de leur côté. Le paratexte, lui, n'est pas très inventif pour nous montrer les changements de lieu ; entre les « alors que » ou « pendant ce temps », on a l'impression de tourner en rond durant 40 pages. De plus Lucky Luke fait pas mal de kilomètres pour passer faire un petit coucou à tout le monde. Puis à la fin, une grande réunion de famille entre tous les principaux protagonistes assez classique pour ce type d'intrigue tout comme le dénouement extrêmement prévisible. Mais il ne faut pas en demander trop à notre cow-boy préféré. Les graphismes sont toujours aussi fidèles à l'original avec des couleurs assez ternes et vieilles qui nous font revivre les belles heures du héros. Maintenant il ne reste qu'à attendre le suivant !  

Robin

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog