Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Les héritiers d'Orphée

Titre : Les héritiers d'Orphée - Tome I : Le vol du Condor
Editeur : Soleil
Auteurs : Aubert (scénario), Molinari (dessin) & Sirvent (couleurs)
Année : 1992

Sur fond de 2e guerre mondiale, un avion Focke-Wulf CONDOR décolle d'Allemagne en direction du Tibet. Sa mission est la plus surréaliste de toute la guerre et sans doute de tous les temps : il s'agit de découvrir la porte du septième continent du monde dans le dessein encore plus sombre d'offrir à Hitler "Les Larmes d'Eurydice", soit l'eau de la mystique fontaine de jouvence. Les alliés, quant à eux, sont bien décidés à arrêter le CONDOR, sans savoir qu'au sein de cet avion même, la tension entre fidèles et détracteurs du régime et bien palpable...

Dans ce premier tome, qui amorce la série avortée des héritiers d'Orphée, le récit allie avec beaucoup de brio fantastique et réalisme pour déboucher sur une BD hors du commun quasi surréaliste, qui en surprendrait plus d'un. La bande dessinée, riche de dialogues croustillants, de détails palpitants constitue à elle seule un genre à part entière, entre l'expérimental et le monumental et surtout, elle ne s’oublie pas de si tôt. Cette histoire rocambolesque, qui foisonne, parfois presque un peu trop, aura permis de faire connaître le très regretté Molinari. Dans son dessin, on retrouve une spontanéité poignante et rare, celle d'un grand bonhomme qui dessinait sans doute des avions et des scènes de guerre depuis tout petit et qui n'a jamais perdu le plaisirs de raconter des histoires de champs de bataille. Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer en dédicaces peuvent en témoigner : touchant, ce dessinateur passionné semblait intarissable et incollable sur l'aviation, habile et agile de son crayon, il en faisait naître avec une rapidité déconcertante, avec un plaisirs touchant et émouvant, ces petites merveilles du ciel, ces gros oiseaux de métal brillant. Marquante, cette histoire merveilleuse en surprendra plus d'un. 

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog