Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

L'homme de la quatrième dimension - Rod Serling, le pionnier de la télévision américaine, la twilight chronique !


couverture de "L'homme de la quatrième dimension - Rod Serling, le pionnier de la télévision américaine" par Koren Shadmi chez La boite à bulles
Titre : L'homme de la quatrième dimension - Rod Serling, le pionnier de la télévision américaine
Auteur : Koren Shadmi (scénario et dessin),
Éditeur : La Boîte à bulles
Collection : Contre-coeur
Année : 2019
Pages : 176

Résumé d'un incroyable biopic sur Rod Serling :

Rod Serling prend l'avion et finit par discuter avec sa charmante voisine. Quoi de mieux pour combler un vol au long cours à l'époque où il n'y a pas de baladeurs ni de télé dans les avions. Rod commence à raconter son parcours, ses années de jeunesse, la seconde guerre mondiale, ses débuts à la radio...




Scénario d'un parcours unique :

Rod Serling a eu une vie assez incroyable. D'abord, comme beaucoup de jeunes de son âge, il est parti au front. Lui en Asie du sud-est. Mais comme beaucoup moins de jeunes de son âge à l'époque, il en est revenu vivant. Vivant et traumatisé. Les cauchemars récurrents sont devenus son lot. Il s'est cherché pendant un temps, mais autour du sport, via la boxe, autour de l'écriture, via la poésie, les textes. et finalement, beaucoup plus rare à son époque, il est entré dans l'incroyable aventure de la radio puis de la télévision.
Et c'est aussi cet incroyable parcours que raconte cette histoire. Rod Serling nous a marqué (enfin, peut-être moins les plus jeunes) par sa série phare, la quatrième dimension. Mais il a d'autres films à son actif. Au travers de ce qu'a représenté cette série dans les années soixante, c'est aussi le combat d'un homme contre un système qui nous est raconté. Rod Serling contre les diffuseurs sans vision et contre les publicitaires qui veulent des séries mainstream pour vendre du savon derrière.

Ce qu'on reproche à notre époque semble remonter aux débuts de la télévision. Et cela aussi donne à réfléchir. Le combat de l'art contre le commercial est-il une condamnation à laquelle les artistes ne peuvent échapper ? Je pense que si l'on creuse l'univers de la littérature et de la peinture, il remonte à bien plus loin encore. Car il faut faire la différence entre un artiste qui ne parvient pas à trouver son public, comme Van Gogh par exemple, et un artiste rejeté par l'establishment, par les diffuseurs (les musées, les institutions) et cela s'est vu des fauves aux impressionnistes et sans doute encore avant.
Avec la vie de Rod Serling, cela se voit donc encore. Mais l'homme a su trouver une idée pour lier commercial et artistique, grand public et sujets graves. Et cela donne la quatrième dimension.
Un biopic passionnant par son sujet, Rod Serling, mais aussi parla forme qu'utilise Koren Shadmi !



page de "L'homme de la quatrième dimension - Rod Serling, le pionnier de la télévision américaine" par Koren Shadmi chez La boite à bulles

Le dessin à l'image de la télé des années cinquante :

Graphiquement, le style est semi-réaliste. Les personnages semblent figés par un style très immobile. L'absence de couleur renvoie très bien aux images de la télé de cette époque. On a l'impression que ce monde ne peut être vu autrement que par le noir et blanc qui nous était diffusé sur les postes.
La BD en quatre parties se conclut sur un texte de l'auteur-dessinateur,hommage à Rod Serling et à sa quatrième dimension.
La composition joue le plus souvent sur des planches de deux à trois bandes de une à trois cases. Tout en évitant de tomber dans le gaufrier. La mise en scène dynamique dans les moments de tension parvient à éviter parfois le côté légèrement figé du dessin. Que la magnifique couverture ne fait pas du tout ressentir d'ailleurs.

Conclusion sur un biopic tragique:  

Un récit de vie que tous les fans de Twilight zone se doivent de lire. Et que tous les passionnés de SF ne peuvent éviter, et que tous les curieux devraient lire. Une chose est sûr, outre le fait que cette BD est une mine de renseignements, c'est qu'elle vous donnera envie de découvrir l’œuvre de Rod Serling. Et rien que pour cela, on peut dire que Koren Shadmi a atteint son but !

Zéda et Rod Serling.

"LA TROISIEME DIMENSION ET DEMIE" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "L'homme de la quatrième dimension - Rod Serling, le pionnier de la télévision américaine par Koren Shadmi chez la boite à bulles





David


Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog