Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Les cinq Terres T1 De toutes mes forces, la chronique fauve

Avec sa nouvelle série "Les 5 Terres", les éditions Delcourt nous proposent une bande dessinée d'héroïc fantasy où les jeux de pouvoir sont de mise.

couverture de "Les cinq Terres T1 De toutes mes forces" par David Chauvel, Andoryss, Patrick Wong, Jerôme Lereculey, Dimitri Martinos et Lucyd chez Delcourt


Série : Les cinq Terres
Titre : T1 De toutes mes forces
Auteur : David Chauvel, Andoryss, Patrick Wong (scénario), Jerôme Lereculey (dessin), Dimitri Martinos (couleurs), Lucyd (encrage), Didier Poli (direction artistique),
Éditeur : Delcourt
Collection : Terre de Légendes
Année : 2019
Pages : 64

Résumé d'une rivalité pour le trône :

Cyrus, le vieux roi des félins, est au plus mal. Il doit maintenir sa dynastie sur le trône, mais il n'a pas de descendant direct mâle. Il doit donc nommer Hirus, son neveu, qui souhaite briser la paix unifiant les cinq royaumes pour s'imposer par la guerre. Mais dans l'ombre, autour du trône, sur la petite île de Angleon, les oppositions à ce choix se mettent en place...

Scénario d'un récit de jeux de pouvoirs:

Ce premier tome met en place les intrigues qui vont former le récit. Je me suis beaucoup plus à m'immerger dans ce monde d'héroic fantasy, dont le seul élément fantastique, finalement, pour l'instant, est que les habitants des cinq terres ne sont pas des humains mais des animaux anthropomorphes !
Rivalités entre espèces remplacent les rivalités entre races, et plusieurs intrigues se nouent en même temps. En effet, au-delà de la succession pour le trône d'Angléon, qui soulève plusieurs soucis, d'autres récits se révèlent : un fuyard pourchassé par une meute de brigands dans le désert, un jeune chat voulant à tout prix s'engager dans la garde royale et qui a bien des choses à cacher, des rites ancestraux qui révèlent des situations complexes, et des conspirations pour le trône donc.

Un jeu politique et social très agréable à lire, et effectivement, avec le coup de théâtre de la fin, on n'a qu'une envie, avoir la suite de cette BD entre les mains, là tout de suite, maintenant ! Mais on ne peut pas toujours avoir ce qu'on veut dans la vie.
Alors on se console en disant qu'il faudra seulement attendre quelques mois, le prochain tome étant prévu pour janvier. Et on parcourt le petit cahier graphique qui conclut ce premier tome.
On entre dans les rouages d'un monde et on découvre une galerie de personnages, certains attachants, d'autres agaçants et d'autres encore mystérieux. Et toutes ces portes ouvertes et ces questions soulevées augmentent encore l'envie de connaître la suite - et la fin - de ce récit prévu en six tomes pour le premier cycle. L'histoire est tellement prenante que j'ai presque envie qu'elle ne soit pas trop longue, de peur que l'on s'essouffle au fur et à mesure.


page de "Les cinq Terres T1 De toutes mes forces" par David Chauvel, Andoryss, Patrick Wong, Jerôme Lereculey, Dimitri Martinos et Lucyd chez Delcourt

Le dessin bien léché d'un monde animalier :

Tous ces animaux sont dessinés avec talent, un style réaliste pour une histoire fantastique, des couleurs bien posées, des ambiances prenantes, point de vue graphique, je n'ai rien à redire.
Je pourrais parler également des belles planches, contenant souvent des dessins sans case, dont les décors s'étalent en arrière-case, apportant une certaine ampleur aux décors.
Une histoire graphiquement très lisible, un rythme lent qui permet de rentrer complètement dans le récit. Bref, un régal visuel pour vos papilles oculaires !

Conclusion sur un premier tome réussi :  

Voici le début d'une saga fort sympathique, un univers bien mené et des graphismes très beaux. Bon, tout est dit. Que demander de plus ? Ben une suite d'aussi bonne qualité bien sûr !

Zéda au royaume des cinq terres.


"DESCENTE DE LYS", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "Les cinq Terres T1 De toutes mes forces" par David Chauvel, Andoryss, Patrick Wong, Jerôme Lereculey, Dimitri Martinos et Lucyd chez Delcourt


David



Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog