pub

Rechercher dans ce blog

samedi 10 août 2019

Les Maîtres-Inquisiteurs T7 : Orlias - la chronique inquisitrice

Les Maîtres-Inquisiteurs T7 : Orlias

couverture de "LES MAITRES INQUISITEURS T7 : Orlias" de Stéphane cordurié et Andrea Cuneo chez Soleil
Série : Les Maîtres-Inquisiteurs
Titre : T7 : Orlias
Auteur : Sylvain Cordurié (scénario), Andrea Cuneo (dessin), Digikore Studios (couleurs)
Éditeur : Soleil
Collection : Fantastique
Année : 2017
Page : 56

Résumé :

Orlias et Gal'ween traversent le désert qui doit les mener à la forteresse perdue dans l'empire du Sud. Orlias a une mission capitale, surtout après les revers que vient d'encaisser l'empire du nord. Il rejoint la citadelle pourpre afin de rencontrer ceux que l'ordre a mis sur la touche car ils ne contrôlent pas leurs pouvoirs. Le maître inquisiteur va-t-il réussir à ramener les brebis galeuses dans le giron de l'ordre ?

Scénario :

Pour ce septième tome de la série, on oscille entre le fantastique et l'enquête en huis-clos, forme de thriller paradoxal dans un monde totalement médiéval fantastique. Orlias nous est montré du point de vue de Gal'ween, l'elfe qui le suit et le protège du mieux qu'il peut. Oui, car Gal'ween est non-violent, ce qui peut limiter sa capacité d'action. Il ne frappe jamais pour tuer. Et effectivement, cela va lui poser souci au cours de ce récit où les meurtres se produisent dans la sinistre forteresse de Yagoss.
C'est le nom officiel de la citadelle pourpre. La page de garde offre une belle carte du monde qui vous permettra de repérer Yagoss plus facilement.
L'idée de départ pour relancer ce septième volume est originale, la quête des rejetés de l'ordre pour les intégrer faute de meilleures troupes, la forteresse perdue dans le désert, le meurtre et l'enquête, les pouvoirs magiques. de quoi faire un bon mélange. D'autant qu'une tempête de sable monstrueuse et puissante, comme on n'en a jamais vue, menace la forteresse, ce qui renforce le sentiment d'enfermement et la tension dramatique.
Malheureusement, j'ai trouvé que cette menace sourde n'était pas assez dévelopée et qu'elle ne fait pas vraiment partie prenante de l'histoire.
Ce qui est bien dommage. Voire, même, au contraire, elle permet une forme de Deus Ex Machina dommageable au récit.
Là où Cordurié nous offre une belle surprise, c'est sur le rythme de l'histoire, le développement et la mise en place des personnages, que l'on prend plaisir à rencontrer et connaître ces jeunes avec leurs motivations pour quitter ou refuser de quitter la forteresse. Les enjeux psychologiques sont bien placés et on est totalement accroché au récit. Le final n'est pas un happy end, mais il ouvre de nouvelles perspectives vers le prochain tome.
Ce désert de sable que traversent Orlias et Gal'Ween, et qu'ils reprennent à la fin pour faire le chemin inverse crée le huis-clos de l'histoire, mais manque à son devoir d'avoir enfermé vraiment les héros.



page de "LES MAITRES INQUISITEURS T7 : Orlias" de Stéphane cordurié et Andrea Cuneo chez Soleil

Le dessin :

Avec son dessin réaliste, ce monde de fantasy tient plus du médiéval teinté de fantastique que de l'héroique-fantaisie, comme on pourrait mal le traduire en français. Et c'est tant mieux, car on navigue (non pas dans une mer de sable) mais dans un univers moyenâgeux connu, sans toutefois le reconnaître clairement. La carte, d'ailleurs, présentée en page de garde, vous rappellera un petit peu l'Europe et la Méditerranée.
Le trait un peu figé manque, selon moi, de dynamisme; mais les personnages aisément reconnaissables, malgré leur nombre, sont bien rendus.
Les couleurs ternes appuient l'ambiance de désert, mais elle ne marquent pas assez l'angoisse que l'on pourrait attendre avec ce huis-clos meurtrier.
Les planches sont composées de manière variées avec cases chevauchantes, de tailles multiples et quelques dessins pleine page, comme l'arrivée à Yagoss, qui posent un décor, vraiment, là ! Andrea Cuneo Offre là de baux dessins, auxquels il manque, pour satisfaire mes goûts personnels, pour le coup, un peu de dynamisme et d'angoisse lancinante. Mais ce retour n'engage que moi.

Conclusion :  

Ce septième tome des Maîtres Inquisiteurs vous donnera envie de découvrir la série entière, a priori, et son univers. Le dessin me laisse un peu plus froid (le comble en plein désert)  !


Zéda rencontre Orlias et Gal'ween.


"SI L'UN QUI SCIE, SCIONS !" Strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "LES MAITRES INQUISITEURS T7 : Orlias" de Stéphane cordurié et Andrea Cuneo chez Soleil

David



Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!