pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 juillet 2019

Buck, T1 le chien perdu, la chronique égarée

couverture de "BUCK T1" de Adrien Demont chez soleil

Buck T1 Le chien Perdu


Série : Buck
Titre : T1 Le Chien Perdu
Auteur : Adrien Demont
Editeur : Soleil
Colection : Metamorphose
Année : 2019
Page : 64

Résumé :

Buck vit seul dans sa niche. Il attend ses parents partis en voyage il y a fort longtemps. Un jour, un hibou-tempête se lève et emporte tout, dont la niche de Buck et... Buck avec ! Le chien se retrouve dans les airs et atterrit dans un lieu inconnu, seul en pleine nature. Commence alors un long voyage. Heureusement, Buck, plutôt craintif, n'est pas seul. Un pivert le suit. Et le chien l'ignore, mais il dispose d'un autre allié.

Le Scénario :

Buck est une histoire muette. Pas de dialogue. Le récit oscille entre voyage initiatique, naissance d'une étrange amitié, et conte fantastique. En effet, les hiboux-tempête, les nuages-moutons et autres créatures hantent la nature où Buck tente de survivre.
On suit le brave chien et son ami volatile dans leur périple. Et en même temps que l'on s'attache au chien, on découvre ce monde d'apparence familière mais comportant tant de créatures fantastiques.
Le récit suit une structure souple, sorte de road-movie pédestre où Buck tient le premier rôle, un récit de voyage qui devient récit d'aventures. D'ailleurs, la fin de cette histoire peut être une belle ouverture poétique ou bien un cliffhanger pour un deuxième tome.
Le second rôle de cette histoire, le pivert, est tout aussi attachant. Et bien sûr, le troisième personnage inattendu est aussi émouvant que les deux premiers, et ce contre otute attente.
Notons que Buck a déjà vécu d'autres aventures avec "La Nuit des Trolls" paru aussi chez Soleil !

page de "BUCK T1" de Adrien Demont chez soleil
du beau sépia velouté pour illustrer le voyage involontaire de Buck

Le dessin :

Adrien  Demont prend les rênes narratives et graphiques de cette histoire. Il nous offre de magnifiques dessins aux teintes sépias, à l'image de la niche de Buck. Le récit, muet donc, se décompose en planche de quatre cases dépourvues de cadres. Une très belle mise en page, en paysage, qui gagne en force par sa simplicité. De beaux dessins pleine page viennent rompre le rythme.
Les couleurs, ocre, noir et blanc, sont magnifiquement utilisées. On entre dans un merveilleux voyage et une curieuse attente se crée au fur et à mesure des pages.

Conclusion :  

Buck, avec ce tome un, nous offre l'espoir d'un tome deux. Quelles aventures nouvelles attendent ce chien, sa niche et le pivert ? On espère l'apprendre très vite.

Zéda rencontre Buck.

"DES COLLAGES" Strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "BUCK T1" de Adrien Demont chez soleil

David

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!