pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 29 novembre 2018

Pour la peau, la chronique à Fleur de peau

couverture de "POUR LA PEAU" de Zac Deloupy et Sandrine Saint-Marc chez Delcourt
Titre : Pour la Peau
Auteurs : Sandrine Saint-Marc (scénario), Zac Deloupy (dessins)
Editeur : Delcourt
Collection : Erotix
Année : 2018
Pages : 112

BD réservée à un public averti, majeur et vacciné !

Résumé :
De nos jours, Gabriel et Mathilde entretiennent une relation torride, une passion dévorante. Tout a démarré il y a quelque temps un vendredi soir, lors d'une soirée professionnelle donnée dans l'immeuble des bureaux de Gabriel.
Gabriel et Mathilde sont en couple chacun de leurs côtés mais cette relation charnelle qui les pousse à se voir et à faire l'amour ne leur laisse pas de répit. Jusqu'où la passion va-t-elle les amener ? Comment prévoir l'évolution d'une histoire qui est parti d'un événement imprévisible ?

Mon avis :
Ce que j'ai apprécié dans cette histoire c'est que nous découvrons le récit de cette attirance sexuelle entre deux êtres du point de vue de chacun des deux protagonistes. Un coup Gabriel, un coup Mathilde et ainsi de suite.
L'histoire en elle-même, récit d'une passion amoureuse que le désir farouche fait évoluer dans une direction pas si inattendue que cela ne m'a pas vraiment transporté.
La description du désir, de l'attirance sexuelle, de l'attrait fougueux qu'éprouvent Gabriel et Mathilde l'un pour l'autre est bien rendu.
Les scènes crues de sexe occupent une partie conséquente de l'histoire. Ce qui peut paraître normal pour une BD de la collection Erotix.
Mais au bout du compte, on se trouve quand même dans une simple histoire d'adultère et d'infidélité justifiée par la force d'une violente passion.
Autre belle surprise, la conclusion de l'histoire laisse plusieurs interprétations possibles sur les événements.

page de "POUR LA PEAU" de Zac Deloupy et Sandrine Saint-Marc chez Delcourt


Les dessins de Deloupy se mêlent au texte de Sandrine Saint-Marc pour donner corps et substance à cette relation passionnelle. Les corps se mélangent dans les traits esquissés en noir et blanc, souvent rehaussés de quelques traces de couleurs, de crayonnés. Les pleins des corps s'effacent pour laisser apparaître d'autres choses par transparence.
Le choix d'un graphisme très brut colle avec cette relation brut aussi, où seul le désir règne. Ce n'est que vers la fin que des paroles s'échangent, que l'on rentre vraiment, pour le coup, dans l'intimité des deux personnages.
Comme s'il fallait un drame, ou un événement fort pour sortir de l'histoire sexuelle et passer à l'échange de paroles.

Pour la Peau, chronique d'une passion annoncée, surprend plus par ses choix graphiques que par son histoire.


Zéda croise Gabriel et Mathilde !

"POUR L'APPEAU", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "POUR LA PEAU" de Zac Deloupy et Sandrine Saint-Marc chez Delcourt




Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!