pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 1 juin 2017

Streamliner - Bye-bye Lisa Dora de Fane

Streamliner - Bye-bye Lisa Dora Editions Rue de Sèvres
Série : Streamliner
Titre : Tome 1 - Bye-bye Lisa Dora
Scénario et dessins : Fane
Editions : Rue de sèvres
Année : 2017
Nombre de pages : 156

Résumé :

En 1973, USA, en plein désert, Cristal O’Neil jeune fille modèle s’occupe de son vieux père Evel. A eux deux (enfin surtout elle), sur la route 666, ils dirigent une petite propriété station-service ornée du « Lisa Dora » le bombardier « résidence » pour lequel Evel en était pilote lors de la grande guerre.
Evel était aussi un champion de ces fameuses courses de vitesse de bolides sur-boostés dites « courses de la mort »...
Un beau jour, Billy-Joe, accoutré comme un loubard rockeur débarque dans cette station pour une durée indéterminée. S’ensuivront de nombreux gangs de badauds et voyous tous fous de vitesse. Billy-Joe préparait donc une future course pour remettre en jeu son titre suprême d’homme le plus rapide, récompensé par une mythique winchester…
Cristal va finir par perdre le contrôle des évènements qui, peu à peu, feront l’objet d’attentions particulières des autorités et des médias.
Et par-dessus cela, Evel, ravivé par sa jeunesse de gloire et trompé par son alcoolisme notoire perdra un stupide pari mettant en jeu l’avenir de la jeune Cristal…


Mon avis :

Terrible !!!
Fane est un auteur au talent gargantuesque !
Il nous livre ici un véritable western mécanique démentiel et hyper documenté. Les grosses cylindrées sont vraiment sa passion et cela se sent particulièrement.
Quant à Rue de Sèvres, qui ne cesse de me surprendre, a eu l'intelligence remarquable de s'associer avec Comix Buro pour nous livrer cette merveille.
Streamliner - Bye-bye Lisa Dora Editions Rue de Sèvres page 11
Extrait "streamliner tome 1" page 11
Le dessin :

On est bien loin du style humoristique à la Joe Bar Team.
Fane nous régale d'un dessin façon comics aux traits vifs et nerveux, dans un style semi-réaliste hyper dynamique.
Chaque personnage est racé et typé. En un coup d'œil, on en devine cool attitude et/ou allure teigne.
On discerne avec évidence les loosers des Lucky-men etc... Bien que toutes les personnalités dépeintes paraissent évidentes, dans un second plan de lecture on en réalise aussi toutes leurs complexités.

Les mises en scènes sont majestueuses, épurées et inspirées de grands classiques cinématographiques comme "l'équipée sauvage" ou bien à la façon western de Sergio Léone, voire plus récemment par le coté déjanté aux films de Tarantino...
Bref c'est une véritable jouissance visuelle !!

Les jeux d'ombre et lumière sont parfaits et les effets discrets au point presque de ne pas y prêter attention, de les oublier pour vivre toutes les sensations suggérées !

Les couleurs orchestrées par le duo Jul Mae Kristoffer et Isabelle Rabarot ne sont pas à négliger non plus !
Elles éveillent le regard et instaurent royalement cette ambiance chaude et infernale désertique. Elles révèlent aussi majestueusement ce climat de tension permanent cher à tout bon western !

J'adore le style déployé par Fane pour ce diptyque et mon regret sera hélas qu'il n'y aura que deux tomes... Je souhaiterais vraiment en voir beaucoup plus !!!
Streamliner - Bye-bye Lisa Dora Editions Rue de Sèvres page 12
Extrait "Streamliner tome 1" page 12
Le scénario :

J'admire d'autant plus cet auteur car il a su mener une intrigue géniale et particulièrement documentée.
Tous les éléments du bon western sont présents: le bon, la brute, le truand, la Calimity Jane, le Billy the kid, etc...
Mais Fane ne s'est pas arrêté au "western classique", bien évidemment outre l'aspect mécanique associé, il agrémente son scénario de multiples petites histoires plus ou moins connexes (intrigue policière, pseudo romance, bribes de guerres etc...) qui viennent mettre un bazar pas possible au fil conducteur initial !
Et là on plonge catégoriquement dans du Tarantino ! Tout dégénère pour notre plus grand bonheur !!!

L'inspiration de Fane est en fait très documentée !
Ainsi l'incroyable et fameux bolide  "Blackwidow" de l'ouvrage ressemble grandement à la "Stutz Blackhawk Special" pilotée par Frank Lockhart en 1928, ou bien la station-service avec le bombardier est issue d'une petite station située à Milwaukee dans l'Oregon etc...
J'adore aussi les pensées suggérées de Evel lorsqu'il voit de beaux engins : la décomposition méticuleuse des moteurs est juste géniale !!!

Le découpage donne une impression de liberté, de grands espaces. Les cases sont grandes et belles. Il y a aussi beaucoup de pleine page nous en mettant plein la vue à chaque fois !
Art Lacey's Bomber Station Portland Oregon

Art Lacey's Bomber Station Portland Oregon 2
Quelques photos de la "Bomber station" à Portland dans l'Oregon
Vous l'avez compris, je suis conquis par cette BDs et son univers !
C'est incontestablement la plus belle surprise que j’ai eue cette année ! Un must-have !

Ciao
Yann

Je vous laisse sur cette regrettable mais impressionnante vidéo montrant le dernier "run" de Frank Lockhart...


Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!