Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Hamatora Tome 1

Hamatora tome 1
Titre: Hamatora Tome 1
Scénario: Yukinori Kitajima
Dessin : Yûki Kodama
Année: 2015
Éditeur: Kurokawa
Type: Shonen
Nombre de tomes: 3
Nombre de pages: 192

Résumé :

L'adolescent Nice et la jeune Hajime ont fondé une agence de détective nommée Hamatora dans leur monde moderne et urbain de Yokohama. 

Nice possèdent un pouvoir secret désigné comme "Minimum". 

Le jeune homme est issue du prestigieux institut Facultas qui ne forme quasiment que des hauts dignitaires de l'état (Patron de police, haut fonctionnaire, haut gradé de l'armée etc...). Tout les membres de cette académie possèdent un pouvoir "Minimum".

Seulement voila, Nice a volontairement arrêté l'institut. 

Murasaki, doté d'un "Minimum" lui aussi, est envoyé par l'institut pour ramener Nice vivant ou... mort.

Murasaki va donc découvrir les véritables facultés de Nice au cours des enquêtes de celui-ci. L'aventure commence...

Mon avis :

Voici une petite bombe de manga que Kurokawa nous édite en France !

Ce manga fait l'objet de 3 tomes au Japon et sert de préquel pour l'animé. 

Le dessin, la mise en scène :

Le dessin de ce manga est remarquable dans un style semi-réaliste avec beaucoup d'effets, de jeux d'ombre et de lumière, quelques détails exceptionnels, des décors agréables et des trames originales.

L'ensemble rend un dynamisme très appréciable pour les amateurs d'actions tel que je le suis.

Les perspectives sont bien proportionnées, les effets de plongée/contre-plongée parfaitement maitrisés et les débordements de cases sont particulièrement bien placés.

Certaines particularités supplémentaires donnent aussi beaucoup d'attrait et de diversité à cette lecture comme le raccord de 2 cases par une bulle, de grosses onomatopées, des trames de fond différentes des autres multiples mangas etc...

Hamatora Tome 1 - case extraite

Les personnages ont tous un caractère bien défini et trempé, mais ils sont affectueux, y compris ceux qui ne parlent pratiquement pas...

L'auteur a su aussi soigner ses fonds de vignettes, certaines d'entre elles, bien que simple d'approche, rendent un résultat superbe, comme par exemple dans les parkings ou dans les entrepôts...

Il lui arrive de pousser le détail très loin comme en page 124, première vignette, 4 minuscules petites photos sont dessinées avec talent (voir ci-dessous).

Les ombres et lumières sont eux, bien servis par l'usage excellent des trames.
Hamatora Tome 1 - case extraite 2Le scénario, le découpage : 

L’idée du Minimum est originale et ouvre de nombreux horizons mais elle donne aussi cette impression de déjà-vu...
Sur ce concept, je ne peux m’empêcher de penser par exemple aux « Lanfeust » qui exploitent aussi cette idée, dans un autre contexte et univers, et sur un autre ton.

Cependant le scénario, et surtout cette approche de détective privée, est vraiment prenant et étonnant. Les situations sont cocasses et marrantes. Les intrigues sont bien amenées et les dénouements souvent (plus ou moins) inattendus !

Les personnages gardent tous un soupçon de mystère (surtout la petite Hajime). On s’y attache très vite, et au final, nous ne souhaitons pas connaître les clés de leurs mystères, sinon l’enchantement serait rompu…

Le découpage est idéalement réalisé, le rythme soutenu, tout va toujours très vite à tel point que l’on peut être frustré à la fin du tome car on en voudrait plus !

Hamatora tome 1 - Extrait


En bref, j'ai adoré ce manga par son dynamisme, son originalité et sa touche d'humour. 

Je me suis évidement empressé d'acquérir le tome 2 tellement j'ai été séduit par cette histoire, et j'ai hâte que le tome 3 sorte en librairie (sortie prévue le 15/01/2016).

Kurokawa nous fourni donc une petite pépite de manga avec cette licence !

Ciao
Yann 

Et voici le petit trailer :



Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog